Dissolution et recomposition dans "La maison d'Alexina" de Mehdi Charef