Stracci ou la figure du besoin absolu dans La ricotta de Pasolini