Autour du débat sur la négation du verbe défini en français contemporain