Un thème fréquent des récits sur l’histoire du XXème siècle (Forest, Kaddour, Guenassia Quint, Jenni) est constitué par l’Histoire elle-même, tant comme suite que comme récit des événements. La question se pose de son sens. L’échec et le désenchantement en caractérisent la trajectoire. On ne croit plus à des horizons lumineux, sans pour autant aboutir à un pessimisme systématique. Un décalage se manifeste entre les attentes individuelles et les événements collectifs ; d’où une emprise de la contingence, que le savoir après-coup des historiens ramène à une rationalité séquentielle. On dénonce également un rapport en porte-à-faux avec l’Histoire, mal vécue et mal interprétée. La visée de la longue période n’entraîne aucune omniscience narrative. Un mouvement souple de la pensée et de la narration questionne les vicissitudes de l’époque. Le siècle n’est pas forcément évoqué en entier : il suffit qu’un regard rétrospectif, justifié par une enquête, remonte à certaines phases cruciales où se situent les clefs d’un présent hanté par le passé. L’absence d’une vision surplombante traduit la complexité d’un devenir à la direction indéchiffrable et au sens fantomatique.

Le court XXe siècle: traversées de l'Histoire / Rubino, Gianfranco. - STAMPA. - (2014), pp. 209-224.

Le court XXe siècle: traversées de l'Histoire

RUBINO, Gianfranco
2014

Abstract

Un thème fréquent des récits sur l’histoire du XXème siècle (Forest, Kaddour, Guenassia Quint, Jenni) est constitué par l’Histoire elle-même, tant comme suite que comme récit des événements. La question se pose de son sens. L’échec et le désenchantement en caractérisent la trajectoire. On ne croit plus à des horizons lumineux, sans pour autant aboutir à un pessimisme systématique. Un décalage se manifeste entre les attentes individuelles et les événements collectifs ; d’où une emprise de la contingence, que le savoir après-coup des historiens ramène à une rationalité séquentielle. On dénonce également un rapport en porte-à-faux avec l’Histoire, mal vécue et mal interprétée. La visée de la longue période n’entraîne aucune omniscience narrative. Un mouvement souple de la pensée et de la narration questionne les vicissitudes de l’époque. Le siècle n’est pas forcément évoqué en entier : il suffit qu’un regard rétrospectif, justifié par une enquête, remonte à certaines phases cruciales où se situent les clefs d’un présent hanté par le passé. L’absence d’une vision surplombante traduit la complexité d’un devenir à la direction indéchiffrable et au sens fantomatique.
Le roman français contemporain face à l'Histoire. Thèmes et formes
978-88-7462-690-8
Vingtième siècle; histoire; roman
02 Pubblicazione su volume::02a Capitolo o Articolo
Le court XXe siècle: traversées de l'Histoire / Rubino, Gianfranco. - STAMPA. - (2014), pp. 209-224.
File allegati a questo prodotto
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11573/759485
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact