Des collines florentines à Tours: Antoine Juste et sa famille