Queneau anglofilo: du côté de Sally Mara